Le fanzine

Publié par anaisfort le

Le Fanzine

Le premier fanzine date des années 1930, il était consacré à la science-fiction, les années 1940, il servait de support pour des BD d’adultes. C’est dans les années 70, avec l’avènement de mouvements anti-consuméristes qu’il se développe. Le mouvement punk en fait son mode de diffusion fétiche ; facile à distribuer (pas de dépôt légal, ni de date de sortie), il permet de diffuser des idées politiques et d’autres type de revendication. Même s’il a décliné à partir des années 90, de nos jours, le fanzine existe encore, il a évolué sur d’autres sujets inhérents à notre époque ; le sexe, la guerre, l’art. De plus, beaucoup d’artistes contemporains ou de jeunes graphistes l’utilisent afin de se faire connaître. Certains font penser à des portfolios, il permettent de montrer ce que l’on sait faire, de l’illustration, des dessins, avec du texte ou sans.

Certaines marques de vêtements, ont crée un système de fanzine le « Minizine » mettant en avant les produits de leur marque :

minizine_ripcurl

Ci-dessus un exemple de « Minizine » utilisé par une marque de vêtements de ski et de snowboards. Comme on peu le voir, le contenu est plutôt varié et assez libre. Aucune page ne se ressemble tant par le choix des couleurs que par le contenu, qui ici montre de beaux espaces.

exemples de fanzines récents

Ci-dessus, quelques exemples de fanzines récents dans l’ordre ; faustine jacquot , dernierechance  et helenejeanbon. J’aime beaucoup le côté décalé des histoires racontées, les illustrations toutes différentes, avec des styles recherchés.

Les techniques de création du Fanzine

Cela dépend de votre budget, mais aussi de votre capacité technique. Pour faire simple ; Un petit budget ? un simple A4 recto/verso peu faire l’affaire. Si vous êtes très à l’aise en matière de dessin, illustration alors tentez la sérigraphie, la gravure, le collage. Tout est possible, il ne faut pas se limiter.

Les modes de distribution

Les fanzines ne se trouvent pas partout, certaines librairies en proposent et d’autre non. On peut en trouver dans des boutiques spécialisées en rapport avec le sujet traité dans le fanzine. Sur Paris, il existe de nombreux lieux de distributions (Souffle continu….), magasin de vêtements, (là ou j’ai trouvé le mien). Il faut démarcher des librairies et négocier pour distribuer le votre si vous le souhaitez. A Poitiers, se trouve une Fanzinothèque composée de plus de 50 000 fanzines en libre consultation.

Le fanzine Vice Media est devenu par exemple une multinationale. Alors qu’il s’agissait au début que d’un simple magazine distribué à Montréal et qui parlait de punk….

Mon premier fanzine

Je me souviens du premier fanzine que j’ai dû faire. C’était il y a plusieurs années lors de mes études. Franchement, je ne savais pas sur quoi partir au début. Puis à un moment, j’ai décidé de partir sur l’histoire de deux personnages un peu « fous ». J’ai inventé une histoire, je me souviens avoir pensé à « Beettlejuice » pour le côté un peu sombre.

C’est CADEAU 😉 😉 😉 😉

Catégories : La vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *