Le sens du détail

Publié par anaisfort le

Quand un petit détail change tout…

Je crois que l’une des choses les plus importantes dans le métier de graphiste, c’est de savoir ajouter à chaque projet le « truc » qui fait que votre travail sera impactant. Ce que je veux dire par là, c’est qu’un travail réussi est un ensemble de petits détails judicieusement assemblés. Ayez le sens du détail !!

La définition du détail par le dictionnaire Larousse précise cela : détail : nom masculin – Petit élément constitutif d’un ensemble, et qui peut être jugé secondaire.

Lorsque l’on travaille sur un projet, la plupart du temps, nous nous focalisons dès le début sur le rendu général. C’est bien d’avoir une idée dès le début, mais cela peut « bloquer » notre créativité tout au long du projet. De plus, il faut savoir improviser parfois tout en gardant en tête son esquisse.

Cependant lors de la réalisation, nous sommes souvent confrontés à des choix difficiles en matière de mise en pages. Au bout d’un moment (2h), on laisse côté notre ordinateur, on fait une pause. On reprend l’ordi et on se dit « non mais attend, des heures que je bosse et le rendu est naze …… »

Sans compter qu’il me semble que c’est pile le bon moment pour penser aux petits détails qui peuvent rendre votre travail vraiment intéressant.

J’ai compilé ici, quelques petits éléments que j’ai retrouvés dans d’anciens programmes de théâtres, de flyers etc… Cependant, chaque graphiste a eu sa petite idée de la pagination. En gras, en italique, avec une police de style Caroline, à la verticale ou à l’horizontale… Autant de variations qui vont enrichir votre document.

paginations

paginations

paginations

Détails de pagination, chacune sa particularité et son « truc » en plus.

La hiérarchisation des informations

Il est très important de prendre du recul sur son travail, afin de l’améliorer. Ainsi laisser passer quelques jours et faire autre chose entre temps pour s’aérer l’esprit. De plus, cela vous permet d’avoir un œil neuf sur le projet en cours. D’autant plus qu’on voit plus facilement les détails qui bloquent et posent problème. C’est d’ailleurs à ce moment que je constate souvent un problème de hiérarchisation des informations. Un sous-titre trop gros et inversement un titre trop petit et c’est la catastrophe. On ne comprend rien à votre flyer, affiche… On lit l’information secondaire d’abord et cela ne doit pas arriver.

Voici deux exemples. Ci-dessous, les titres sont mis en valeur ; police en gras, en italique, capitale, casse plus grosse que le sous-titre.

extraits de titrages

 

extraits de titrages

Je pense que je compléterai au fur à mesure l’article, en fonction de mes recherches sur le travail de graphiste. Il y a tellement de choses à dire sur le sujet !!!

Catégories : Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *